Mis en avant

Partenariat avec l’UNESCO

voir communiqué de presse : ici

La classe IMOCA et la Commission Océanographique Intergouvernementale (COI) de l’UNESCO ont renouvelé leur accord

En effet, depuis 2015, les deux institutions travaillent main dans la main pour la protection de l’Océan. Les skippers, en atteignant les régions les plus isolées, contribuent au déploiement des équipements scientifiques nécessaires à l’observation de l’espace marin.

Pour l’occasion un Campus « Planète Océan » a été organisé au siège de l’UNESCO, à Paris. Collégiens, skippeurs et scientifiques ont pu échanger pendant toute une matinée.

En introduction, Vinicius Lindoso a demandé :

« Qui dans la salle a déjà entendu parler de la crise climatique actuelle ? »

La plupart des mains se sont levées…

Ces enfants, bien conscients des problématiques actuelles, ont posé des questions très pertinentes comme « Serait-il possible de nettoyer l’océan de tous les plastiques ? Combien cela prendrait-il de temps ? » ou encore « La lutte écologique est-elle une guerre ?« 

Martin Kramp, Fabrice Amedeo, Stéphane Le Diraison, Boris Hermann, Paul Meilhat et Alexia Barrier ont répondu aux 300 jeunes en partageant chacun leur passion pour la voile et leur implication dans la recherche scientifique. Du plancton à l’oxygène, en passant par la pollution plastique, ils ont su montrer l’importance de l’Océan et donner envie de le protéger.

Alexia a expliqué comment les courants marins avaient joué un rôle dans les incendies ravageurs en Australie (cf.article ici)… Montrant ainsi le lien indissociable entre l’Océan et la vie terrestre.

Les jeunes ont aussi découverts tous les instruments scientifiques permettant l’étude océanographique (bouées, flotteur ARGO…)

L’accord de partenariat a ensuite été signé par Vladimir Ryabinin (secrétaire executif de la COI) et Antoine Mermod (Président de la Classe Imoca) en petit comité.

Mis en avant

Un nouvel appareil à bord : le flotteur Argo !

Lors de la Transat Jacques Vabre, Alexia a pour mission de jeter un flotteur Argo par-dessus bord ! Comme l’ont déjà fait plusieurs marins… Pour voir l’exemple de Bernard Stamm (équipe Cheminées Poujoulat), regarde cette vidéo.

Une fois à l’eau, ce robot autonome développé par l’IFREMER va plonger à 1000 mètres de profondeur et dériver librement en fonction des courants. Tous les 9 jours, il s’enfoncera à 2 000 mètres de fond et remontera lentement à la surface en collectant des mesures toutes les 6 secondes tout au long de la colonne d’eau. Ensuite, il aura une dizaine d’heures pour transmettre ses mesures via satellite aux plateformes dédiées de l’Unesco, puis replonger pour le cycle suivant. Les données recueillies (température de l’eau, salinité, pression partielle en CO2, potentiel hydrogène, fluorescence, température de l’air, direction et force du vent, pression atmosphérique et humidité) seront en accès libre et pourront être consultées par toutes et tous. Les équipes scientifiques les étudieront pour en apprendre plus sur l’évolution du climat.

Les élèves de CE1 de l’Ecole élémentaire Auguste Dupouy à Brest ont signé ce petit robot (il fait quand même une vingtaine de kilos!) et pourront suivre le parcours de celui-ci pendant les 5 à 7 années à venir.

A savoir : 4000 autres flotteurs comme celui-ci dérivent déjà sur toutes les mers du globe.

Mis en avant

Visio-conférence en direct de la Route du Rhum avec 500 kids de 4myplanet

Le 12 Novembre était organisée une journée #kids4myplanet sur la biodiversité de la mégafaune marine et sur la préservation des océans. 500 kids des Alpes Maritimes, accueillis au top par MARINELAND. Ils m’ont eu en direct en visioconférence et je dois vous dire que ça m’a surboostée (« Alexia ! Alexia ! Alexia ! » ❤)

Alexia

Mis en avant

Visite du bateau par les kids de 4myplanet !

🐠 1er AVRIL❗ 
….. Journée spéciale 4myplanet kids 👨‍👩‍👧‍👦 bien sûr❗

Des élèves des écoles de Biot, Antibes et Valbonne ont pu visiter le bateau pour de vrai 😍 Encore pleins de questions à me poser, une des plus fréquentes était de savoir où se trouvait la douche 🤔😂

Un immense merci 🙏 à notre partenaire, la Mairie d’Antibes Juan les Pins, pour avoir rendu cette opération possible et au Port Vauban Antibes pour leur accueil.

https://www.nicematin.com/…/alexia-barrier-offre-un-peu-de-…

Special thanks to Alexandra Borchio FontimpAssociation Marineland pour les ateliers sur la connaissance de la mégafaune marine et les instituteurs et institutrices.

Mis en avant

CONCOURS DE DESSIN : DESSINE-MOI TON OCÉAN

Concours de dessin qui débutera à l’occasion de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe 2018.

et qui prendra fin à mon arrivée du Vendée Globe 2020 (janvier/février 2021).

Dessin libre sur la thématique des Océans.

Comment :

via des applications gratuite de type « PAPER » ou celle de votre choix.

Les dessins seront à envoyer au format pdf haute définition à lise.4myplanet@gmail.com.

Ils seront utilisés pour des expositions dans différents lieux en France et à l’étranger.

A vos tablettes !!

Mis en avant

Les courses

Voici les courses dans lesquelles 4myplanet est engagé en solitaire avec Alexia BARRIER. L’objectif final est le Vendée Globe 2020 et chaque course est une préparation supplémentaire autant qu’une étape importante.

Le Championnat GLOBE SERIES 2018-2020 

www.imoca.org/fr/courses

2018 : 

2019 :

2020 :

GAIA WORLD TOUR 2020

Après une belle aventure avec Les Mondes d’Après, Alexia a participé à élaborer un festival virtuel unique sur la biodiversité : le GAIA WORLD TOUR.

Ainsi pendant 30 heures non-stop, scientifiques, artistes, militants et citoyens ont échangé autour de la biodiversité, la culture et la communication animale, l’économie bleue, le biomimétisme, les poussières d’étoiles, l’océan, les peuples premiers, la musique, l’engagement, l’émerveillement, la conscience, la colère, le droit de la nature ou encore l’Overview Effect.

De bonnes énergies que vous pouvez retrouver en vidéos ici-même :

Bon visionnage et n’hésitez pas à nous faire des retours ou à nous soutenir !

Avec L’Effet Papillon, Festival Atmosphères, Humanité et Biodiversité, Wild Immersion, Green is the New Black, On est prêt, Institut des Futurs Souhaitables, Small Island Big Song, One Home, Spark news, HighChloeCloud

Voir l’Océan autrement

Le 5 mai 2020, Alexia Barrier a organisé une visio-conférence avec Les Mondes d’après.

Scientifiques, marins (sportifs ou explorateurs), associations, sauveteurs en mer, pêcheurs et artistes se sont réunis pour parler de différentes thématiques liées à l’Océan.

Vous pouvez voir et revoir cette conférence virtuelle ici :

Objectif Vendée Globe 2020

Ca y est, nous sommes en 2020, l’année du Vendée Globe

Depuis 2010, Alexia Barrier et son association 4myplanet ont récolté plus d’un million de données scientifiques grâce à leurs bateaux de course et embarqué plus de 15 000 kids dans leurs aventures maritimes (en France, à Monaco, en Afrique du Sud, au Brésil, au Etats-Unis, en Belgique…).

Cette fois-ci Alexia souhaite vous embarquer pour la plus extrême et la plus folle des courses, l’Everest de la Voile, le Vendée Globe 2020, départ le 8 novembre.

Et finalement le plus dur ne sera pas la course, mais d’avoir aujourd’hui les moyens financiers de se présenter sur la ligne de départ !

On compte sur vous >> Campagne de financements participatifs

Love – Dare – Share

Notre mentra, c’est cette folle envie de vous donner envie d’aimer et protéger notre planète bleue à travers les courses à la voile !

Nouvelles du port 😉

Hello les kids !!!

Comment allez-vous ?
Me voilà de retour en France depuis une semaine exactement.

Pfiou ! Quel changement de rythme ! A Salvador de Bahia, j’ai passé un peu de temps avec mon équipe, à ranger et bricoler le Pingouin aussi et je me suis baladée. Joan ne connaissait pas du tout cette ville alors je l’ai emmenée dans mes endroits préférés. Notamment le Pelourinho, le centre historique de Salvador.

Bon vu que nous n’avions plus marché depuis trois semaines nos ballades étaient quand même assez courtes, hihihi. Depuis mon retour sur la terre ferme et en France j’ai déjà fait un aller- retour à Paris pour rencontrer une société qui serait intéressée pour être sponsor du projet. Pas de repos pour les guerriers ! Haha

Enfin si, il faut que l’on prenne le temps de récupérer. Alors Joan comme moi on passe pas mal de temps à dormir et manger, elle en Irlande et moi ici.
Le Pingouin quant à lui vient de reprendre la mer, direction la Mer Méditerranée. J’ai hâte de le retrouver pour préparer la suite des aventures.
D’ici son retour j’ai prévu une tournée dans les écoles et les classes qui nous ont suivies. Je compte sur vous pour préparer vos questions Je suis sûre que vous en avez plein !

Les kids, prenez soin de vous, des vôtres et de la Planète Bleue car elle a vraiment besoin de nous.

A bientôt,

Alexia

Nouvelles du bord #6

13 novembre 2019

Hello les kids !

Bienvenue à bord de 4myplanet ⛵️

Ecoutez c’est fantastique, ça y est, on a atteint la côte brésilienne ! Ça a démarré par le passage de l’Équateur, mais ça je vous en ai déjà parlé… Donc c’était la première fois pour Joan et pour l’occasion, un bizutage est de mise. Je lui ai plutôt fait un cadeau : je lui ai remis le bonnet du Pingouin ! 🐧 On le remet aux grands marins méritant qui ont pu traverser l’Atlantique sur ce joli bateau. Et pour moi, c’était la septième fois… Mais j’apprends toujours énormément de choses, c’est toujours différent.

Après ça nous sommes arrivés sur l’archipel Fernando de Noronha. Alors là, ça vaut le coup d’aller voir sur internet à quoi ça ressemble car c’est magique. C’est une réserve naturelle 🌴🦜🌎 Malheureusement, comme on est en course, on ne peut pas s’y arrêter… Un jour, un jour j’irais.

Et puis s’ensuit, après Fernando de Noronha, l’approche des côtes brésiliennes. On a commencé à goûter cette nuit, en étant très proche des côtes, à l’activité principale des gens qui habitent le bord de mer : LA PÊCHE. Donc, il y a plein de petites barques de pêche qui sont à peine éclairées et nous, on déboule avec 4myplanet à 14 – 15 nœuds… L’idée c’est d’éviter de leur rentrer dedans 😵 On est resté hyper attentive toute la nuit, hyper concentré et tout s’est bien passé. Ouf !

On poursuit notre chemin vers Salvador de Bahia. On espère arriver demain pas trop tard… Et surtout laisser notre amie Pip Hare derrière nous 🤩

Pour la mégafaune, et bien, je peux vous dire qu’il n’y a pas grand monde dans le quartier. Si ce n’est des oiseaux. Je n’ai pas vu de dauphins pour l’instant. Mais toujours des poissons volants, ça c’est chouette ! 🐦🐟🚀

Le moral est bon. On a vraiment hâte d’arriver maintenant. On a un peu mal au bras, on est vraiment super fatigué 😴 Avec l’eau de mer tout le temps sur notre peau, on a des boutons partout ! Mais ce n’est pas grave, c’est le jeu…

En tout cas on est tellement heureuse d’avoir pu partager tout ça avec vous 🥰🥰🥰

On vous enverra des news une fois à Salvador !

On vous embrasse très fort,

Alexia & Joan 👩‍❤️‍👩