Les données collectées par 4myplanet

Les routes qu’emprunte Alexia BARRIER dans ses courses autour du monde l’entraine dans des zones reculées de nos océans où les données scientifiques sur l’interface atmosphère-océan sont rares et cruciales.

Programme de course 2019 / 2020 :

  • Novembre 2019 : Transat Jacques Vabre :
  • Avril 2020 : The Transat
  • Juin 2020 : New York / Vendée
  • Novembre 2020 : Vendée Globe

Soit environ 40 000 miles nautiques, ce qui représente 74 000 km de données collectables à la surface de la mer.

Le Vendée Globe 2020, seule course à la voile autour du monde, en solitaire, sans escale et sans assistance, est une formidable occasion de récolter des données au cœur des mers du Sud en plein été austral :

Parcours du Vendée Globe

En l’absence de navires commerciaux ou scientifiques dans ces mers éloignées, la communauté scientifique manque de valeurs réelles de surface :


Observations du mois de Janvier 2019 par le programme JCOMMOPS

Transmettre des données de Température, de salinité, de teneur en Chlorophylle-a et de pression partielle en CO2 pour quoi faire ?

Les données collectées sont transmises à différents programmes scientifiques internationaux, et sont rendus disponibles à la communauté scientifique afin de préciser les simulations et les prévisions sur le climat.

Les données collectées sont transmises à différents programmes scientifiques internationaux, et sont rendus disponibles à la communauté scientifique afin de préciser les simulations et les prévisions sur le climat.

La plupart des données collectées actuellement dans les mers du sud sont dérivées de mesures faites par satellite avec toutes les incertitudes qui en découlent.

Il est essentiel que des mesures directes en mer soient réalisées afin de valider les modèles théoriques et/ou de corriger l’étalonnage des satellites. Les équipements installés sur 4MYPLANET œuvrent dans ce sens en permettant de fiabiliser les modèles météorologiques et climatiques.

Température :

La température de l’eau de surface est un indicateur important du réchauffement climatique. Ce réchauffement qui n’est pas uniforme autour de la planète à pour effet d’augmenter significativement les évènements climatiques de forte intensité comme les ouragans. L’augmentation de la température de surface fait également courir un péril grave aux écosystèmes marins.

Salinité :

La salinité influence la densité de l’eau de mer et par conséquent les courants marins. Une modification de la salinité impacte directement le cycle de l’eau, la teneur en nutriment, la productivité et la capacité de l’océan à capter le CO2 en excès.

Teneur en Chlorophylle-a :

La mesure de la chlorophylle-a permet une estimation de l’activité en phytoplancton qui est à la base de la chaine alimentaire marine. Le phytoplancton est un maillon essentiel car il permet de transformer les sels minéraux (inorganiques) en matière organique assimilable par le reste de la chaine alimentaire. Le phytoplancton absorbe également 50% du CO2 retenu par les océans.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :